image-a-la-une-mr-chat

De la prison pour Mr Chat ?

Monsieur Chat. Le nom ne vous dit peut-être rien mais vous avez surement déjà croisé le sourire malicieux de ces gros chats jaunes qui recouvrent les murs de la capitale.

Image-article-mr-Chat01

Depuis plus de 20 ans, le célèbre street-artiste Thoma Vuille donne vie aux murs ternes du métro Parisien et fait sourire les usagés. Mais aujourd’hui, le graffeur est poursuivi par la SNCF pour « dégradation ».  Suite à un dessin réalisé à Gare du Nord sur une paroi temporaire en carton-plâtre, il risque jusqu’à trois mois de prison.

Les œuvres de Monsieur Chat, ainsi que les nombreux autres tags qui décorent nos villes, sont très controversés aujourd’hui. Peuvent-ils vraiment être considérés comme des dégradations ? ou à l’inverse permettent-ils de valoriser le paysage urbain ? Thomas Vuille a récemment déclaré

« Je suis peut-être un peu naïf, mais je reste persuadé que peindre sur un mur n’est pas un délit passible de prison. »

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Image-article-mr-Chat02

Ici, l’illustration pour laquelle l’artiste risque la prison.

Crédit


Texte : Edwige Clerf

Sculptures : Mr Chat

Partage avec tes amis sur