Nicolas Rivals – Lumières dans l’obscurité

Voyage dans le monde abstrait et poétique de Nicolas Rivals, un artiste qui combine nature et artifice pour nous livrer des images à la frontière du réel.

Nicolas Rivals est un photographe français installé à Paris. La série de clichés « la Linea Roja »  a été réalisé au cours d’un de ses voyages en Espagne. Il révèle la beauté et le potentiel des paysages espagnols, en transformant des scènes quotidiennes en une mémorable expérience visuelle. Avec un simple néon rouge, l’artiste établit un lien entre la neutralité du paysage et l’agressivité de la lumière. Chaque image est un dialogue énigmatique entre ces deux entités.

Pour capturer ses créations temporaires, l’artiste utilise le système de prise de vue en pose longue. Cette technique, aussi utilisée dans le light painting par exemple, permet de contrôler la lumière en laissant le capteur exposé à la lumière plusieurs secondes (voir plusieurs minutes). L’appareil enregistre une image « condensée » sur laquelle certains éléments sont plus nets que d’autres, et le résultat est magique.

L’utilisation de la pose longue dans le travail de Nicolas Rivals (consultable sur son site internet) permet de révéler la juxtaposition inhabituelle, presque surnaturelle, entre la lumière artificielle et la nature. Cette technique transforme des paysages ordinaires en de véritables univers abstraits ultra minimalistes.

La démarche artistique de Nicolas Rivals est comparable au mouvement artistique « in situ ». L’installation in situ est une pratique artistique qui a émergé dans les années 60. Ce terme désigne une œuvre créée spécialement pour le cadre dans laquelle elle est installée. Ce travail artistique nécessite donc une grande faculté d’observation et une étude attentive de l’espace choisi pour le cliché. Par ailleurs, la technique in situ se retrouve dans d’autres formes d’arts, tel que le Land-Art, le Street-Art, ou l’Art Contextuel.

Le photographe français réussit avec brio à créer un contraste entre le cadre bucolique du paysage et les lueurs surréalistes que laissent les néons dans l’obscurité. Conceptuellement, l’œuvre est située à l’intersection entre l’art terrestre, la photographie mise en scène et la sculpture minimaliste. Cette série de photos dénonce l’impact de l’intervention de l’homme sur notre environnement. En utilisant des formes, des lignes et surtout de la lumière, ses photographies dénoncent la façon dont les hommes s’imposent en dénaturant des paysages vierges et immaculés.

Si vous aimez le travail de cet artiste allez jeter un coup d’œil aux travaux de Barry Underwood.

par Edwige Clerf


Crédit : Nicolas Rivals

Partage avec tes amis sur